Réseau CourtaPro.ch

Le guide pratique du départ de Suisse et du retrait du 2e pilier

Quitter-la-Suisse.ch

Accueil Accueil
Faire le point > Faire le point >
Je quitte la Suisse Je quitte la Suisse
Pour un pays de l'UE > Pour un pays de l'UE >
Retrait du 2e pilier - Pays de l'UE Retrait du 2e pilier - Pays de l'UE
Pour un pays HORS de l'UE > Pour un pays HORS de l'UE >
Retrait du 2e pilier - HORS UE Retrait du 2e pilier - HORS UE
Nos services > Nos services >
Guide retirer mon 2e pilier Guide retirer mon 2e pilier
Guide départ Suisse et 2e pilier Guide départ Suisse et 2e pilier

 

La reconnaissance des diplômes

Mes diplômes et certificats pro­fessionnels seront-ils reconnus par  l'UE?

Accès à un emploi

Une profession est dite réglementée  lorsque son exercice suppose un diplôme spécifique ou nécessite un certificat de capacité ad hoc.

Les diplômes acquis en Suisse sont reconnus par l'UE à condition de répondre à certains critères de base, notamment l'équivalence de formation. Sont reconnus de manière générale, les diplômes des hautes écoles spécialisées délivrés après trois ans d'études.

Des lignes directrices spécifiques s'appliquent à des professions telles que médecin, dentiste, pharmacien, vétérinaire, sage-femme, avocat, architecte ou ingénieur. Elles règlent les principes de formation de base et régissent les conditions d'attribution des titres de spécialistes. Dans la plupart de ces cas, les formations prodiguées en Suisse suffisent.

La reconnaissance mutuelle des diplômes constitue un avantage surtout pour les indépendants - mais aussi pour les salariés, car il n'est pas rare que l'importance du salaire soit en rapport direct avec la reconnais­sance d'un diplôme. Les infirmières suisses, par exemple, pouvaient déjà travailler dans l'UE. Mais si leur diplôme n'était pas reconnu dans l'UE, ces dernières devaient accepter de travailler pour des salaires nette­ment inférieurs à ceux des indigènes.Toutes les dispositions du nouvel accord sont valables aussi bien pour la Suisse que pour l'UE. Un citoyen suisse ayant une profession non réglementée en Suisse ne peut toutefois pas exiger son exercice direct dans un pays de l'UE si la profession en question y est soumise à une réglementation.

Exemples de professions ayant des lignes directrices spécifiques Médecins, dentistes, vétérinaires ou pharmaciens

Le nouvel accord octroiera l'équiva­lence dans les pays de l'UE aux diplômes fédéraux de médecine, médecine dentaire, vétérinaire et pharmaceutique. Ces professions pourront donc être exercées libre­ment dans l'espace européen.

Architectes et ingénieurs

Quatre années d'études supérieures constituent une condition sine qua non. L'achèvement des études suivantes est reconnue:

■  les Ecoles polytechniques fédé­rales;

■  l'Université de Genève.L'inscription au registre A des archi­tectes de la «Fondation des Registres suisses des ingénieurs, des archi­tectes et des techniciens (FSAI)» donne également droit au titre d'architecte dans l'UE. Les écoles d'ingénieurs ETS ne sont en revanche pas encore reconnues, mais elles font l'objet de négocia­tions.

Avocats

La directive de l'UE visant à faciliter l'exercice permanent de la profession d'avocat du 16 février 1998 permet aux avocats diplômés dans leur pays d'origine d'exercer leur profession pour une durée indéterminée dans l'espace communautaire. Lors de mandats devant la justice, l'Etat d'accueil peut toutefois exiger que l'avocat d'un pays tiers soit accom­pagné d'un confrère attitré du tribunal concerné. Une égalité de traitement avec les avocats du pays d'accueil peut intervenir au terme d'un exercice de trois ans de la profession.

Accès aux études

La reconnaissance de diplômes en vue d'un accès aux études ou aux post-grades ne fait pas partie de l'accord sur la libre circulation des personnes. Ce sont les Etats membres qui décident des conditions d'admission d'étudiants de pays tiers comme la Suisse. Il convient donc de se renseigner auprès de chaque institution universitaire ou école spécialisée pour connaître leurs spécificités (voir chapitre «Personnes non actives», «Etudiants», page 12).

Permis de conduire et autorisations similaires

Ces domaines ne sont pas couverts par l'accord bilatéral sur la libre circulation des personnes.

Source: Bureau de l'intégration DFAE/DFE

 
< Précédent   Suivant >
Infoline gratuite

A votre service depuis 2003
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...


Cliquez ici pour prendre contact ... 
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
 
Personnes de contact


Thierry et Ghislaine Feller
Consultants et administrateurs

Nous aimons communiquer, transmettre des informations et des conseils dans un langage accessible à tous.

Accompagner des personnes dans toutes sortes de démarches et élaborer des solutions personnalisées ... c'est notre passion !

Profil de Thierry Feller
Profil de Ghislaine Feller
Recommandations de clients

Comment nous pouvons vous servir
Notre éthique des affaires
Tout est gratuit ou presque !

Image Active 


Pseudo: thierry.feller