Réseau CourtaPro.ch

Le guide pratique du départ de Suisse et du retrait du 2e pilier

Quitter-la-Suisse.ch

Accueil Accueil
Faire le point > Faire le point >
Je quitte la Suisse Je quitte la Suisse
Pour un pays de l'UE > Pour un pays de l'UE >
Retrait du 2e pilier - Pays de l'UE Retrait du 2e pilier - Pays de l'UE
Pour un pays HORS de l'UE > Pour un pays HORS de l'UE >
Retrait du 2e pilier - HORS UE Retrait du 2e pilier - HORS UE
Nos services > Nos services >
Guide retirer mon 2e pilier Guide retirer mon 2e pilier
Guide départ Suisse et 2e pilier Guide départ Suisse et 2e pilier

 

Avant de partir

Accueil Voir aussi: Les démarches à faire en Suisse

Remplissez-vous les conditions pour vous installer à l'étranger ?

Votre âge ?

C'est malheureusement un fait: aucun État au monde n'est intéressé à accueillir des étrangers âgés et malades qui grèveront les fonds de l'assis­tance sociale. Nous savons qu'il existe des pays dans lesquels les autorités d'immigration pénali­sent les demandes d'entrée ou de séjour émanant de personnes de 35 ans déjà.

Pour certaines autorisations de séjour, il existe des limites d'âge fixes, en particulier pour les pro­grammes scolaires annuels ou les années à l'étranger (p. ex. comme au pair), ou encore les stages de formation ou de perfectionnement pro­fessionnel (p. ex. en tant que stagiaires).

Renseignez-vous auprès d'une représentation offi­cielle (ambassade ou consulat) de votre futur pays d'accueil, afin de savoir quelles autorisations de sé­jour vous pouvez obtenir! Voir: Ambassades et consulats étrangers en Suisse: www.eda.admin.ch >Représentations

Etes-vous en bonne santé ?

L'émigration et l'établissement dans un autre pays mettent à contribution le corps et l'esprit. Votre or­ganisme devra s'adapter à un nouveau climat, une autre alimentation voire un autre rythme de vie et de travail. Un esprit sain dans un corps sain consti­tuera alors un atout indéniable.

Cela vaut particulièrement pour les personnes qui s'installent dans une contrée dont le climat et la culture diffèrent fortement de ceux de la Suisse. Une grande prudence est de mise pour les régions de hauts-plateaux ou tropicales où la santé et l'hy­giène publiques n'atteignent pas nos standards. Dans ce cas, il vaut la peine d'effectuer au préala­ble un examen médical ou de faire établir par votre médecin traitant si vous êtes apte à supporter le climat tropical. Il est recommandé de vous soumet­tre également à un contrôle dentaire.

Dans de nombreux pays, les autorités d'immigra­tion exigent diverses vaccinations. Celles-ci doi­vent être inscrites dans un certificat de vaccination de l'OMS. Certains États demandent en outre que le candidat à l'immigration soit examiné par un médecin-conseil. En règle générale, les étudiants et les retraités doivent apporter la preuve qu'ils sont assurés contre la maladie.

Visitez votre futur pays d'accueil en diverses sai­sons en tant que touriste!

Recommandations en matière de vaccinations: www.safetravel.ch

Médicament/stupéfiants en voyage: www.swissmedic.ch

De quelle formation disposez-vous ?

Dans pratiquement tous les pays, les autorités veil­lent à ce que les postes vacants soient occupés, dans la mesure du possible, par des travailleurs autochtones (=priorité des ressortissants natio­naux). Cela concerne également les succursales étrangères des sociétés suisses. Pour cette raison, les travailleurs peu ou pas qualifiés ont peu de chance de trouver un emploi, contrairement aux étrangers qui disposent de connaissances profes­sionnelles et spécialisées qui font défaut dans le pays.

Dans le domaine de la santé et dans de nombreu­ses professions académiques, l'on demande en général un diplôme reconnu dans le pays. Pour cette raison, les travailleurs étrangers doivent pas­ser un test d'aptitude voire repasser leur examen final.

Les pays de l'UE reconnaissent en prin­cipe les diplômes ou certificats de formation et au­tres titres suisses (accords bilatéraux Suisse-UE).

Demandez à votre association professionnelle où votre diplôme est reconnu!

Voir aussi: Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie www.europa.admin.ch

Quelle langue parlez-vous ?

Celle ou celui qui a l'intention de rester longtemps à l'étranger voire d'émigrer définitivement devrait maîtriser la langue du pays d'accueil ou, pour le moins, en avoir de bonnes connaissances. Cela facilite non seulement les contacts quotidiens mais est également très apprécié par les autochtones.

Suivez un cours de langue ou faites un séjour lin­guistique!

Prestataires de séjours linguistiques: www.swissemigration.ch >Séjour à l'étranger

Avez-vous une famille ?

Il est important que votre partenaire et vos enfants approuvent l'idée du séjour à l'étranger. Lorsqu'un couple non marié ou un couple avec des enfants en âge scolaire veut s'établir à l'étranger, il faut clarifier d'autres points encore. Certains États refu­sent en effet l'entrée aux femmes seules/non ma­riées ou interdisent aux femmes l'accès à certaines professions. Des questions spécifiques surgissent en cas de mariage ou de naissance d'un enfant à l'étranger: pouvez-vous garder la nationalité suisse? - quelle nationalité auront vos enfants? -quel droit s'applique en cas de divorce?

Discutez à temps de vos projets d'émigration avec vos proches!

Informez-vous sur les droits de la femme!

Mémento sur les mariages à l'étranger, de l'Office fédéral de l'état civil: www.ofec.admin.ch >Mariage

Mariages à l'étranger: www.swissemigration.ch >Emigration

De quoi vivez-vous ?

La vie n'est pas forcément moins chère qu'en Suisse. Cela est particulièrement vrai si vous dési­rez garder le style de vie auquel vous êtes habitué. Vos moyens dépendront de vos sources de revenu mais aussi du coût de la vie dans le pays d'accueil. Dans tel pays, certains biens ou services vous sembleront horriblement chers (p. ex. les hôpitaux, les écoles privées, les boissons alcoolisées), dans tel autre extrêmement bon marché (p. ex. les biens immobiliers, la nourriture, la benzine, les médica­ments).

Le niveau des salaires est en règle générale plus bas à l'étranger. Si vous vivez de revenus versés en Suisse (bourse d'étude, pension, revenu de la fortune, etc.), vous devez tenir compte du taux de change. Il faut également prendre en considération le pouvoir d'achat de la monnaie locale et la dé­préciation monétaire due à l'inflation.

Il existe, pour les jeunes et les étudiants, des bour­ses pour des séjours à l'étranger. Les organisa­tions d'échanges de jeunes et les départements cantonaux de l'instruction publique peuvent vous renseigner à ce propos.

Informez-vous sur le coût de la vie et le taux d'infla­tion dans votre futur pays d'accueil (Internet, gui­des de voyage, Suisses de l'étranger)!

Etes-vous flexible ?

La vie au sein d'une culture étrangère exige du courage, de la franchise et de la tolérance de la part des uns et des autres. Vous ne devez pas vous attendre à ce que les choses fonctionnent partout comme en Suisse. Votre capacité de vous adapter facilitera grandement votre intégration dans le nouvel environnement. Respectez les mœurs et les lois non écrites du pays! Évitez d'ex­primer ouvertement des critiques et faites preuve de réserve dans les questions politiques et reli­gieuses!

Source: Office fédéral des migrations

 
< Précédent   Suivant >
Infoline gratuite

A votre service depuis 2003
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...


Cliquez ici pour prendre contact ... 
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
 
Personnes de contact


Thierry et Ghislaine Feller
Consultants et administrateurs

Nous aimons communiquer, transmettre des informations et des conseils dans un langage accessible à tous.

Accompagner des personnes dans toutes sortes de démarches et élaborer des solutions personnalisées ... c'est notre passion !

Profil de Thierry Feller
Profil de Ghislaine Feller
Recommandations de clients

Comment nous pouvons vous servir
Notre éthique des affaires
Tout est gratuit ou presque !

Image Active 


Pseudo: thierry.feller